Matrice des critères 2020

La première Matrice du CTH (2020)

Welcome to the Matrix

La matrice des critères consolide et organise l’ensemble des facettes du reporting climat, qu’il en soit des sujets abordés, des méthodes utilisées ou de la manière dont ces informations sont déployées. Elle sert de focale pour guider l’observation et cibler les informations pertinentes qui sont retranscrites dans les rapports caractérisés et qui servent à alimenter le rapport annuel du CTH.

Cette première grille est le fruit d’une période de discussion entre les membres du consortium (ADEME, CGDD, AMF, ACPR, 2dii, I4CE & F4T), alimentée des avis informés d’un comité consultatif (Novethic, WWF , l’Institut Louis Bachelier et la Direction Générale du Trésor) en prenant comme cadre de référence les critères d’évaluation des « International Awards for climate-related disclosures by financial institutions ».

La Matrice se veut exhaustive pour pouvoir caractériser l’ensemble des pratiques, tant dans leur diversité que dans leur maturité. Pour ce faire, elle est construite sur une étude des pratiques et sur une mobilisation de sources d’origine normative (Décret d’application de l’article 173 al 6, Directive NFRD, RE Disclosure, Norme ISO 14097 et 14064-1) et de soft law (Recommandations TCFD, Lignes Directrices de la Commission Européenne sur le Climat, CDSB framework, etc.).

Cette matrice des critères sera ajustée chaque année en aval d’une période de consultation, en fonction des meilleures pratiques observées et des évolutions réglementaires.


La Matrice 2020 correspond à la première grille d’analyse utilisée pour produire les Rapports Caractérisés des exercices de reporting publiés en 2020. Les dossiers déposés sur le CTH en 2021 seront caractérisés via la Matrice 2021 qui est actuellement en cours de consultation.

Matrice de Critères 2020

Téléchargez la matrice des critères 2020 ci-dessous :

Téléchargez le guide des critères 2020 ci-dessous :

Téléchargez la première maquette de rapport caractérisé :


Introduction des Piliers du CTH

Les critères et sous critères d’analyse de la Matrice sont répartis en quatre piliers. Le reporting climat peut être un exercice dense qui rassemble un ensemble de mesures et d’indicateurs, de déclarations sur les dispositifs, d’explications sur les instances et d’éléments stratégiques. Les piliers de la grille du CTH ont donc pour but de distinguer et caractériser quatre types d’information :

I. Gouvernance, Stratégie et Pratiques d’engagement actionnarial en matière de climat (Tout ce qui concerne la prise en compte des enjeux climatiques par l’institution)

II. Analyse des risques & opportunités climatiques (Tout ce qui concerne l’incidence des enjeux climatiques sur les portefeuilles)

III. Analyse de l’Alignement et des Contributions aux objectifs de l’Accord de Paris (Tout ce qui concerne l’incidence des portefeuilles sur les enjeux climatiques)

IV. Transparence et Communication des informations liées au climat à l’intention des clients et des bénéficiaires (Tout ce qui concerne la forme et les plans de communication)

Vers la Matrice 2021

Cette première grille représente à la fois les choix méthodologiques du CTH et un instant t du reporting climat en France. D’ici l’élaboration de la seconde Matrice, trois éléments sont susceptibles de nourrir et d’influencer les travaux d’actualisation.

En premier lieu, les premiers essais approfondis de la Matrice devraient permettre d’identifier un ensemble d’ajustements afin de rendre cette grille plus exhaustive et plus compréhensible. Par ailleurs, chaque session d’analyse permettra d’aiguiser la Matrice et de suivre l’évolution des pratiques mises en œuvre.

Aussi, les développements réglementaires prévus pour 2021 seront suivis de près, qu’ils soient Européen par les plans de finance durable et la mise en place de la taxonomie Européenne, ou Français par l’incorporation du règlement Disclosure et par le nouveau décret d’application de l’article 29  de la loi Énergie Climat.

Enfin, le CTH prévoit d’ouvrir une période de consultation et de retour afin de prendre en compte la diversité des pratiques et des parties prenantes (notamment les cabinets de conseils spécialisés et les fournisseurs de données, acteurs clefs des développements méthodologiques pour l’analyse de portefeuilles). L’objectif reste le même : produire une matrice exhaustive, à même de recenser l’ensemble des pratiques et mettre en avant les pratiques avancées.