FAQ

Qu’est ce que le reporting climat / rapport climat ? 

Ces documentations expliquent la prise en compte des enjeux climatiques par les institutions financières, tant en termes de gouvernance, d’évaluation des risques & des opportunités que de leur positionnement par rapport aux objectifs de l’Accord de Paris.

En France, ces exercices de transparence sont obligatoires (sur le principe du “comply or explain”) conformément à l’article 173-VI de la Loi Transition Écologique et Croissance Verte de 2015. Cela concerne principalement les sociétés de gestion de portefeuille, les assurances, les mutuelles ainsi que les organismes de prévoyance et de retraite complémentaire.

D’où vient le Climate Transparency Hub?

Le Climate Transparency Hub est développé sur 5 ans dans le cadre du projet LIFE Finance ClimAct qui vise à faire de la France un marché pilote de la finance durable en Europe. Le programme LIFE est un instrument de financement de la commission européenne pour soutenir des projets ciblés sur l’environnement et le climat. Lancé en 2019, Finance ClimAct met en place sur 5 ans un ensemble d’outils, méthodes et connaissances pour accompagner le développement de la finance durable française et permettre :

➔ Aux épargnants d’intégrer les objectifs environnementaux dans leurs choix de placements,
➔ Aux industriels de développer l’investissement dans l’efficacité énergétique et l’économie bas-carbone et
➔ Aux institutions financières et à leurs superviseurs d’intégrer les questions climatiques dans leurs processus de décision et d’aligner les flux financiers sur les objectifs énergie-climat

Qui conduit l’initiative Climate Transparency Hub et pourquoi ?

Le Climate Transparency Hub est co-piloté par l’ADEME, Agence de la Transition Écologique et par le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) du Ministère de la Transition Écologique (MTE). L’ADEME et le CGDD, veulent soutenir à travers ce projet la bonne appréhension des enjeux climatiques par les institutions financières françaises.

L’outil vise à répondre au besoin de visibilité et de recul sur l’ensemble des pratiques de reporting climat. C’est une plateforme publique, développée par des institutions d’expertise publique, qui vise à accroître la qualité, l’harmonisation et la comparabilité des pratiques pour accompagner l’application de l’article 173 et aider à l’anticipation des évolutions règlementaires.

Comment fonctionne la rubrique Dossiers Reporting Climat ?

Le site est alimenté par le dépôt des dossiers climat des participants. La participation est volontaire, gratuite et ne nécessite aucune contrepartie. Tel qu’il est conçu aujourd’hui, le CTH n’a pas vocation de publier des rapports climat de tierce parties sans leur autorisation, ni d’effectuer des évaluations de conformité ou de classement.

Le site regroupe au sein d’un même dossier créé pour chaque entité, les éléments de reporting climat transmis. Étant donné l’absence de format unique, il peut s’agir du rapport annuel, de rapport TCFD ou de rapport art. 173 mais aussi d’éléments complémentaires comme des politiques de votes, des chartes ISR, ou des politiques d’engagement contenant des éléments climat pertinents.

Pourquoi vouloir rassembler les rapports climat ?

Cette action vise à renforcer la transparence et l’accessibilité des exercices de reporting climat en facilitant leur consultation, en palliant leurs différents formats et en les consolidant, par exercice (s’ils sont fragmentés dans différents supports) et par institution.

Le Climate Transparency Hub veut permettre, par cette visibilité accrue, de suivre plus aisément les efforts déployés par chaque institution pour répondre aux demandes des bénéficiaires, des clients, des parties prenantes et du législateur.

Comment le CTH produit-il les rapports caractérisés ?

Une fois les dossiers déposés par les institutions participantes, l’équipe du CTH étudie les rapports et identifie les dispositifs, les choix et les méthodologies déployés pour chaque aspect de l’exercice de reporting climat. C’est un travail de caractérisation et de recensement effectué à travers une matrice de critère, pour permettre une observation uniforme, exhaustive et systématique.

Cette caractérisation effectuée, le CTH met en forme les observations triées et recensées en une synthèse uniforme de l’exercice. Présentés et organisés strictement de la même manière, ces Rapports Caractérisés sont accessibles dans chaque dossier climat des institutions financières. Ils synthétisent uniquement l’information tirée de l’exercice, c’est à dire disponible publiquement.

L’objectif est de faciliter la visualisation des instances et dispositifs de gouvernance climat, l’articulation des stratégies, les évaluations des risques et contributions mises en place ainsi que les choix de communication effectués.

Pourquoi vouloir synthétiser, en un seul format, les exercices de reporting climat ?

En mettant à disposition ces synthèses individuelles, le CTH veut offrir une lecture homogène et facilitée des exercices de reporting climat des institutions financières. Ces synthèses permettront de mieux se repérer et plus rapidement sur ce qui est mis en place, tant en termes de gouvernance que de mesures, pour chaque entité.

Ce format répond en ce sens au besoin de rendre un exercice technique et spécialisé plus accessible aux bénéficiaires et aux épargnants. Parallèlement, il permet d’accompagner et de faciliter un travail déjà effectué dans les institutions par les équipes suivant les sujets climat et reporting.

Comment le CTH produit-il des rapports annuels sur l’état de l’art des pratiques ?

Cette étude est produite sur la base d’un travail interne de comparaison de toutes les pratiques recensées. Au lieu de comparer des exercices denses et hétérogènes, le Rapport contraste chaque pratique par critère, et met en avant les instances les plus matures, tant sur le fond que la forme et la pédagogie.

Outre la maturité des pratiques observées sur l’échantillon de participants sur l’année donnée, le Rapport explique et contextualise chaque critère, pour refléter les enjeux (finance & climat) et situer les développements méthodologiques et normatifs. Le CTH s’appuiera pour ce faire sur les différentes expertises de son consortium.

Le Rapport est avant tout un travail d’observation, et il n’est ni question d’évaluer la qualité générale des rapports, ni sujet de s’adonner à un exercice de “name & shame”. Chaque rapport peut s’avérer exemplaire sur une facette, une présentation ou un choix méthodologique; et ensemble contribuent à l’essor d’un exercice encore jeune, aux pratiques toujours en construction.

Pourquoi vouloir produire une étude récurrente des pratiques observées sur un échantillon volontaire ?

Le reporting climat est un exercice émergent, aux pratiques en évolution, à une vitesse protéiforme en fonction des sujets et des efforts de chaque entité. Le but du Rapport est de pallier le manque de visibilité et de suivi des pratiques de reporting dans leur ensemble, sous la forme d’une étude annuelle et approfondie des pratiques observées pour l’année donnée.

Les institutions participant de manière volontaire, l’échantillon du CTH n’est pas représentatif de l’ensemble des acteurs concernés. Le Rapport n’a donc pas vocation à être une étude quantitative de l’état des exercices (étude notamment produite par Novethic). De manière complémentaire, le Rapport du CTH sera essentiellement un travail qualitatif, porté sur un panel souhaitant participer à l’amélioration continue des reportings, et à vocation pédagogique.

Le Rapport sur l’état de l’art expliquera, contrastera et contextualisera les observations recensées chez ses participants, critère par critère, afin de rendre compte des avancées les plus récentes et de leur contexte méthodologique.


Sur la base de ce travail de suivi, le Rapport permet parallèlement de valoriser les efforts les plus ambitieux, les pratiques les plus informées et les méthodologies les plus matures. Le Rapport entend agir comme vitrine de ces dernières, afin d’appuyer leur utilisation et de participer, indirectement, à l’amélioration des exercices.

Pourquoi fonctionner  en cycles ?

Le procédé cyclique du CTH vise à suivre, accompagner et appuyer les démarches annuelles de reporting des institutions financières. Le CTH veut atteindre son ambition de centralisation, d’une manière progressive, sur la reconnaissance de son utilité. C’est donc en tant que plateforme publique et évolutive de ressources que le CTH compte, année après année, étendre son réseau pour approfondir son contenu.

Cette temporalité est aussi nécessaire pour mieux appréhender l’évolution rapide des pratiques et de rendre compte régulièrement d’un état de l’art en mouvement. C’est dans cette optique que le CTH met en place un travail de veille des pratiques et des normes du reporting climat.
A terme, l’ambition du CTH est de pouvoir faire pleinement partie des cycles de reporting climat des institutions financières, et de pouvoir, en tant que plateforme publique française du reporting climat, alimenter les pratiques chaque année.